Les monts Tianzi de Zhangjiajie

« Je te vois ! » Qui n’a pas rêvé de s’entendre murmurer ces quelques mots simples en forme de déclaration d’amour so romantic ? Mais, direz-vous, la vraie vie n’est pas forcément un film, même si c’est Avatar. Eh bien, détrompez-vous, en fait, si ! La preuve : les montagnes flottantes dans les airs de la planète Pandora, sur la route de l’Arbre Maison, existent bel et bien. Bon, elles ne sont pas suspendues, certes, mais elles sont bien constituées de vraies roches, en bonne et due forme. Ce sont les monts Tianzi de Zhangjiajie, en Chine.

Et même le Mont Hallelujah de Pandora existe, c’est le Tianzi Shan, la « montagne du fils du ciel ». Il est en réalité un pic gigantesque qui culmine à 1250 mètres et présente l’étonnante forme d’une sorte de gigantesque aiguille rocheuse dans les montagnes de Zhangjiajie . Il se dresse au coeur d’une vraie forêt de pierre. Les étroits piliers sont plus de trois mille et sont composés de grès quartzique.

La grande majorité atteint une hauteur de deux cents mètres. La région était initialement un fond d’océan, il y a quelque trois cent huit millions d’années. C’est la tectonique des plaques qui a fait remonter les fonds marins, l’érosion naturelle a fait le reste offrant cette incroyable forêt de grès.

Les piliers font partie de la « Région d’intérêt panoramique et historique de Wulingyuan », classée au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 1992. La zone a été classée en raison de l’exceptionnelle beauté de ses paysages tout à fait hors du commun.

Un autre classement pourrait prochainement concerner sa flore et sa faune notamment pour plusieurs espèces menacées de disparition telles le Chien sauvage d’Asie, ou Dhole, le cerf d’eau chinois ou encore l’ours noir d’Asie.

Tous vivent dans un environnement particulièrement luxuriant de forêts denses composées d’arbres parfois gigantesques. Le climat subtropical, chaud et humide à la fois, est particulièrement favorable à l’exubérance de la nature. Les nombreux ruisseaux conduisent à des lacs clairs, des étangs et des cascades joliment cachés entre des sommets escarpés et des pics déchiquetés.

On dénombre pas moins d’une quarantaine de grottes et deux ponts de pierre naturels. L’un d’eux atteint la hauteur vertigineuse de trois cent cinquante-sept mètres et enjambe une vallée. La nature sait nous surprendre, elle nous offre le sublime d’une façon parfois tellement inattendue. Des moments de bonheur pur où il suffit d’ouvrir les yeux pour atteindre dès lors la perfection.

Face à ces paysages extravagants et d’une beauté à couper le souffle, comment ne pas laisser vagabonder son imagination ? Pandora n’est pas loin !